Le viager occupé

Le viager occupé représente plus de 9 ventes sur 10, le viager occupé est aussi le plus abordable, du fait que le crédirentier garde l’usufruit du bien immobilier dont il est question.

Le bouquet comme la rente sont fixés par rapport à la valeur vénale du bien « occupé », mais aussi avec l’espérance de vie du crédirentier.

Le viager occupé permet donc au vendeur de conserver (avec ou sans restriction), l’usage total de son bien.
Il peut l’habiter ou continuer d’en toucher les revenus locatifs…

A la mort du vendeur, le débirentier prend la possession du bien immobilier sans aucune autre formalité ou frais.
La durée d’occupation peut être défini dans le contrat, comme par exemple dans les viagers vente à terme.


L’impôt foncier est dû par l’acheteur puisqu’il devient juridiquement propriétaire à la signature de l’acte chez le notaire.
En revanche, la taxe d’habitation, les charges locatives et de copropriété restent à la charge du vendeur.