Le bouquet

Dans une vente sous forme de viager, on appelle bouquet la somme (capital) versée par l’acheteur au vendeur au moment précis de la vente et de la signature de l’acte notarié.
Le bouquet est fixé en fonction de la valeur du bien, mais aussi de la rente demandée ainsi que l’âge du ou des vendeurs.

En effet, le bouquet doit être en corrélation directe avec le montant de la rente et de l’espérance de vie du vendeur en viager.

Le montant du bouquet est fixé sur une entente entre le créditrentier et le débirentier.
Il est versé (dans la plupart des cas de ventes en viager), au moment de la signature de l’acte chez le notaire.

Le bouquet est établi selon les besoins de liquidités disponibles du vendeur, les fonds disponibles de l’acheteur mais aussi de la valeur du bien.


Avec un bouquet plus élevé, la rente viagère mensuelle sera réduite, et à l’inverse, avec un bouquet faible, la rente viagère pourra être augmenter.
Il est aussi possible d’envisager un bouquet très élevé pour un viager sans rente, ou encore un bouquet nul avec une rente plus élevé lors d’une vente en viager sans bouquet.

Le marché immobilier (locatif et potentiel revente) de la commune ou se situe le bien, doit entrer en compte lors de la définition du montant.

Le montant du bouquet est en principe d’autant plus élevé que le vendeur âgé.

Vérifier donc que le bouquet que vous définissez pour acheter ou vendre votre bien immobilier est en corrélation avec l’ensemble des paramètres d’une vente en viager.