Calcul du bouquet et de la rente lors de vente en viager

Lors d’une vente en viager, il est important de bien faire le calcul, à la fois du bouquet et de la rente mensuelle.
Pour intéresser un éventuel acheteur, bouquet et rente doivent être en corrélation avec la valeur du bien et l’espérance de vie du (ou des) créditrentier(s).

En effet, les montants du bouquet et de la rente ne sont pas fixés de manière aléatoire (ce n’est pas une opération boursière après tout), mais selon des critères spécifiques aux ventes en viager.
Ainsi pour un même bien les calculs donneront des résultats différents en fonction de l’âge du ou des occupants, de la vente en viager libre ou viager occupé…
Enfin, il y aura aussi relation entre le montant du bouquet et de la rente.

Calcul du bouquet :

En fonction de ses besoins immédiats, le créditrentier pourra demander un bouquet plus ou moins important.
Il pourra même proposer différentes sommes de bouquet, calculer en fonction de la rente qui suivra.

Il faut donc étudier les différentes possibilités.


Calcul de la rente :

En fonction de ses besoins mensuels, le vendeur peut fixer le montant de la rente qu’il souhaite obtenir, du moment que le calcul de celle ci reste en corrélation avec la valeur vénale de son bien immobilier.

Dans certains cas, les vendeurs peuvent choisir une mensualité plus élevé, du moment que le calcul du bouquet le rend minime voir de faire un viager sans bouquet.
A l’inverse, il est possible d’opter pour le calcul d’un bouquet plus important avec vente en viager sans rente.


Critères de calcul

Tout les calculs du viager se font donc sur différents critères, et outre la valeur du bien et l’espérance de vie du vendeur, on tiendra compte de :

la commune ou se situe le bien,
du marché locatif,
de l’évolution du marché sur cette commune,
du type de bien (appartement, maison, terrain, immeuble…)
mais aussi du type de vente en viager, libre ou occupé…