Un-viager.com : comment acheter ou vendre en viager

Le viager est une forme de vente immobilière qui a été mis à mal avec le film « Le viager » avec Michel Serrault. Celui ci venant à bout de ces débirentiers en vivant plus de cent ans.

Mais le viager peut réellement être une affaire autant pour l’acheteur que le vendeur. En effet, fiscalement tous deux bénéficieront d’avantages non négligeables, mais pas que.

Au niveau de la vente, l’acquéreur faisant donc une acquisition au meilleur prix, le vendeur bénéficiant d’argent à utiliser comme bon lui semble, tout en occupant son bien immobilier.
De plus le viager est flexible, on peut envisager des viagers avec ou sans bouquet, avec ou sans rente, avec une vente à terme…

Vendre en viager s’adresse aux personnes d’un certain âge, avec ou sans héritiers, que ce soit pour la vente d’un appartement, d’une maison, d’un terrain, d’un immeuble…

Point important : Une vente en viager doit obligatoirement être enregistrer auprès d’un notaire, avec un contrat de vente en viager.
A la signature de l’acte notarié, l’appartement, la maison, le terrain, l’immeuble… devient la propriété de l’acheteur, mais l’usufruit est conservé par le vendeur (sauf viager libre).


Le bouquet : dans une vente sous forme de viager, on appelle bouquet la somme (capital) versée par l’acheteur au vendeur au moment précis de la vente et de la signature de l’acte notarié.
Le bouquet est fixé en fonction de la valeur du bien, mais aussi en rapport avec la rente demandée ainsi que l’âge du ou des vendeurs.
La rente viagère : lors d’un acte en viager, outre le bouquet, il est défini une somme que l’acquéreur devra verser au(x) vendeur(s) tous les mois : c’est ce qu’on appelle la rente viagère.
La rente est fixée en fonction de la valeur du bien, mais aussi avec un rapport avec le bouquet demandé ainsi que l’âge du ou des vendeurs.
Le viager occupé : représentant plus de 9 ventes sur 10, le viager occupé est aussi le plus abordable, du fait que le crédirentier garde l’usufruit du bien immobilier dont il est question.
Le bouquet comme la rente sont fixés par rapport à la valeur vénale du bien « occupé », mais aussi avec l’espérance de vie du crédirentier.
Le viager libre : représentant moins d’une vente sur 10, le viager libre est moins abordable que l’ »occupé », car le débirentier prend possession du bien immédiatement.
Le bouquet et la rente sont alors fixés par rapport à la valeur vénale du bien et l’âge du crédirentier. L’acquéreur peut occupé ou louer le bien.
Crédirentier : Le créditrentier est la personne qui prend la rente à son crédit, il s’agit donc de la personne qui vend son bien immobilier.
Le créditrentier continue ou non de vivre ou de percevoir les revenus locatifs de l’appartement, la maison, l’immeuble… en question selon la formule de viager retenue (libre ou occupé).
Débirentier : Le débirentier est la personne qui prend la rente à son débit, il s’agit donc de la personne qui achète un bien immobilier.
Le débirentier verse le bouquet au créditrentier lors de l’acte notarié signifiant la vente, puis verse la rente chaque mois, il ne disposera du bien qu’a la mort du créditrentier, sauf pour le viager libre.
Usufruit : L’usufruit est le droit de disposer d’une chose, ici il s’agit du droit d’habiter ou de louer le bien immobilier qui est mis en vente.
Le créditrentier conserve l’usufruit de son bien jusqu’à sa mort pour les viagers occupés, le débirentier ayant l’usfruit immédiatement uniquement pour les viagers libres.